Comment fabriquer un lit escamotable ?

Dans un appartement ou un logement, la gestion de l’espace reste l’une des problématiques auxquelles vous êtes confronté. Afin de gagner plus de place, vous essayez de limiter les encombrements dans la mesure que vous pouvez. Et c’est justement dans cette optique que le lit escamotable vient comme une véritable solution.

Dans la journée, ce matériel vous offre une importante espace, alors qu’il n’offre pas moins de confort que des autres lits. Ce qui doit susciter la curiosité sur sa stratégie de fabrication. Celle-ci se déroule suivant plusieurs étapes.

1- Apprêtez le matériel

Le lit escamotable n’a aucune différence par rapport aux autres lits quand il est étalé. Du coup, il est doté comme tous les autres du cadre du sommier et de matelas, d’un caisson mural facilitant son repli. La conception d’un lit escamotable exige des bois de qualité, solides et moins épais pour empêcher le surpoids.

Pour la construction du caisson du lit, vous avez besoin de 2 planches pour le fond, 3 pour l’assemblage du fond, 2 pour les côtés, 2 pour le pied et la tête du lit et enfin 3 tasseaux pour le support des lattes.

Concernant la confection du caisson mural, il faut 2 planches pour les côtés et 2 pour le bas et haut. En plus, d’autres fournitures sont nécessaires. Il faut prévoir 16 excentriques, un mécanisme de lit, 8 équerres de liaison, 14 lattes de sommier et 4 pieds pliables.*

Venez voir le test du wallbedking

2- Créer les trous d‘assemblage du cadre du lit escamotable

Pour réussir cette étape, il faut d’abord pré percer les trous avec une défonceuse afin d’en assurer la justesse du plan. L’assemblage des matériels est soutenu par des excentriques. Par conséquent, les trous à percer doivent respecter le nombre d’excentriques disponibles. En première position, vous assemblez les trous d’assemblage du caisson mural, ensuite ceux du caisson du lit.

Après avoir rassemblé ces matériels, il faut donc les renforcer. Et pour le faire, il faut placer et visser deux planches et deux goujons à l’intérieur du caisson et aussi deux de chacun de ces matériels sur les côtés. Utilisez également les équerres pour solidifier les angles.

Article informatif

3- Poser les pieds

C’est la dernière étape pratique de la structure du lit escamotable. Cette phase consiste à élever le lit et à le maintenir en équilibre. Bien qu’il existe plusieurs pistes pour le faire, l’usage des pieds serait le plus adaptable. Avant d’installer les pieds, vous percez d’abord les trous en bas des angles du cadre formé. Les trous doivent prendre en compte le gabarit des pieds. Ensuite, si vous optez pour un pied droit, il est nécessaire alors de les découper et les viser pour qu’ils soient rétractables.

Dossier à suivre : Utilité et avantages du tapis d’éveil

4- finition de votre lit escamotable

Après avoir posé les pieds, il ne reste que les derniers réglages pour finir la fabrication de votre lit escamotable. C’est le moment de confectionner et de poser les placards. Ces derniers ne sont pas vissés, ils sont plutôt placés dans des petits rails coulissants installés en haut de deux angles du cadre du lit. Vous pouvez décider désormais de vernir votre lit. Mais ceci reste facultatif, puisque votre lit escamotable est déjà prêt.